Energie – Klimaschutz
  • Print Friendly


L’Europe et le Luxembourg ont besoin de trois objectifs cohérents, ambitieux et contraignants pour faire face au changement climatique et à la dépendance énergétique

Monsieur le Premier ministre,

Au cours du sommet européen des 23-24 octobre 2014, vous ainsi que les autres dirigeants de l’Union européenne devront s’entendre sur un cadre de politique climatique et énergétique après 2020.

Comme organisations non gouvernementales*, nous croyons fermement qu’un ensemble de trois objectifs cohérents, ambitieux et contraignants – à savoir au moins 55% de réduction des émissions de gaz à effet de serre, 40% d’économies d’énergie et 45% d’énergies renouvelables d’ici à 2030 – est nécessaire pour faire face de manière adéquate à deux des plus grands défis du Luxembourg comme des autres pays de l’Union européenne: le changement climatique et la dépendance énergétique.

Nous sommes par conséquent profondément déçus par le « non-paper on 2030 key elements for agreement » discuté aux  réunions sherpa de septembre, et qui inclut seulement des objectifs contraignants de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre et d’au moins 27% d’énergies renouvelables ainsi qu’un objectif non-contraignant de 30% pour l’efficacité énergétique.

Le niveau des objectifs actuellement discutés manque clairement d’ambition et ne permettra ni au Luxembourg ni à l’Europe dans son ensemble de saisir pleinement les avantages économiques, sociaux et environnementaux offerts par un cadre approprié de la politique climatique et énergétique après 2020.

Ces avantages comprennent la réduction des factures d’importation de combustibles fossiles, un plus de sécurité énergétique, la création d’emplois, la réduction des coûts de la pollution de l’air et, enfin et surtout, une réduction appropriée des émissions de gaz à effet de serre. Pour mettre en œuvre ces externalités positives, il faut des objectifs ambitieux et contraignants à la fois pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Nous comptons donc sur votre leadership et votre vision politique pour élever le niveau d’ambition du cadre de la politique climatique et énergétique après 2020 lors du sommet européen prochain, conformément à l’engagement à long terme de l’Union européenne de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80-95% d’ici à 2050 (par rapport à 1990). En particulier, nous comptons sur vous pour au minimum:

  • maintenir l’option de déplacer dans le futur l’objectif de l’UE de réduction des émissions de gaz à effet de serre domestiques bien au-delà des 40%;
  • augmenter le niveau d’ambition pour les énergies renouvelables au-delà des 27% et assurer qu’il sera accompagné d’un cadre de viabilité suffisant;
  • augmenter le niveau d’objectif de l’efficacité énergétique de l’UE au-delà des 30% pour tenir compte de son potentiel économique et le rendre contraignant.

En outre, nous vous demandons de veiller à ce que les mécanismes de solidarité de l’UE soutenant la transition énergétique dans les États-membres à revenus inférieurs soient profondément réformés après 2020:

  • si le système actuel de redistribution des allocations ETS est maintenu, les recettes des enchères supplémentaires alloués aux États membres à revenus inférieurs devront seulement être utilisées afin d’augmenter l’efficacité énergétique et diversifier le mix énergétique à travers le développement des énergies renouvelables ou de l’infrastructure pour permettre la poursuite de leur développement;
  • préciser que tout mécanisme de financement additionnel devra être utilisé uniquement pour les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Nous espérons que vous pourrez prendre en compte nos recommandations dans les derniers préparatifs du Conseil européen d’octobre 2014 et nous comptons sur votre soutien. Nous serions également très heureux si vous vous pouviez nous accorder une entrevue à ce sujet.

Dans l’espoir d’une réponse positive, veuillez croire, Monsieur le Premier ministre, à nos sentiments les plus respectueux.

Pour VotumKlima

Paul Polfer

Mouvement Ecologique

 

*Aide à l’Enfance de l‘Inde; Aktioun Öffentlechen Transport; Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés (ASTI), Action Solidarité Tiers Monde (ASTM); Attac; Bio-Lëtzebuerg; Bridderlech Deelen; Caritas Luxembourg; Center for Ecological Learning Luxembourg (CELL); Cercle de Coopération; Conférence Générale de la Jeunesse Luxembourgeoise (CGJL); Église catholique à Luxembourg; Etika; European Antipoverty Network (EAPN); Eurosolar Lëtzebuerg; Fairtrade Lëtzebuerg; Frères des Hommes; Greenpeace Luxembourg; Handicap International; Kommission Justitia et Pax; Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ (LVI); Mouvement Écologique; natur&ëmwelt; SOS Faim Luxembourg; UNICEF, Vegan Society Luxembourg

Erscheinungsdatum: 02.10.2014
Zurück