Energie et Protection du climat
  • Print Friendly


Hydrogène : oui, mais selon des critères bien définis et non pour le transport individuel !

Dans une récente prise de position, le Mouvement Ecologique commente les questions fondamentales en relation avec une utilisation durable de l’hydrogène et établit des lignes directrices concrètes :

1)

Seul l’hydrogène vert, c.à.d. produit sur base d’énergies renouvelables, est à promouvoir ! L’hydrogène dont la production repose sur les combustibles fossiles ou l’énergie nucléaire n’est pas durable. Il faut également exclure la technologie dite « de transition » du CSC (captage et stockage du carbone), qui est censée capter les émissions de CO2 pendant la production. La seule méthode de production durable est un processus d’électrolyse utilisant des énergies renouvelables. Dans ce cas – idéal – l’eau est décomposée en ses composants (hydrogène et oxygène) à partir de l’électricité excédentaire.

2)

L’hydrogène vert est une bien précieux et ne devrait donc être utilisé que dans des cas spécifiques. En principe, l’hydrogène ne devrait être utilisé que dans les secteurs où il n’existe pas de technologie plus efficace du point de vue efficacité énergétique.

3)

Une autre utilisation possible de l’hydrogène est le stockage. Au Luxembourg, le stockage n’est au mieux possible que dans une mesure très limitée, notamment vu les conditions géologiques. Mais il devrait être pris en compte dans le cadre du marché intérieur de l’électricité de l’UE et être soutenu par le gouvernement.

4)

Si la protection du climat doit être couronnée de succès et si le Luxembourg veut atteindre les objectifs qu’il s’est fixés, la remise en question du modèle économique actuel, axé sur la croissance, est incontournable. Avec ou sans hydrogène, les futures stratégies énergétiques devront aborder le thème de la croissance comme une question fondamentale.

5)

Sachant qu’au Luxembourg, la production durable d’hydrogène n’est possible que dans une mesure limitée en raison du manque d’électricité verte excédentaire, des critères de durabilité stricts doivent être établis pour l’importation d’hydrogène vert. Toutefois, ces derniers devraient principalement provenir d’Europe et être construits avec des normes de durabilité contraignantes.

 

Il convient également de souligner que l’utilisation de l’hydrogène dans les transports privés n’a aucun sens. Cela s’explique en partie par le fait que les quantités d’hydrogène vert, c’est-à-dire durable, sont actuellement encore extrêmement limitées et que son utilisation dans le transport routier individuel entraînerait une augmentation de la demande d’hydrogène qui ne pourrait être satisfaite de façon durable. Mais surtout, l’utilisation directe de l’électricité, au lieu de produire de l’hydrogène dans un premier temps au moyen de l’électricité et de le reconvertir en électricité dans une pile à combustible, est beaucoup plus efficace. L’électromobilité est de loin (4 à 5 fois) plus efficace que l’utilisation de l’hydrogène.

Trouvez la déclaration complète dans les Download(s)…

 

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

 

 

 

 

 

date de publication: 06.04.2021
Retour