Développement durable
  • Print Friendly


Replay – Webinaire LES ARBRES EN MILIEU URBAIN

Sélection des espèces adaptées au climat et aménagement durable de la zone d‘enracinement

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Jeudi 4 mars 2021, l’Oekozenter Pafendall et le Mouvement Ecologique ont invité au deuxième séminaire de la série de webinaires « Méi Gréngs an eise Steid an Dierfer ». Le sujet : les arbres dans les zones urbaines – sélection des espèces adaptées au climat et aménagement durable de la zone d‘enracinement. Plus de 140 personnes y ont assisté.

Le premier intervenant, Klaus Körber, ingénieur diplômé en horticulture et chef du département de développement technologique et commercial de l’Institut national bavarois de la viticulture et de l’horticulture, a présenté avec beaucoup de passion et d’engagement les résultats de ses travaux sur le thème de la sélection des espèces d’arbres pour le milieu urbain. Les principales déclarations étaient, par exemple, que les arbres indigènes ne sont pas les seuls à pouvoir offrir un abri et de la nourriture aux insectes, et que le manque d’eau est le principal facteur de stress pour les arbres dans les zones urbaines. Conclusion de Körber : Pour la plantation d’arbres dans nos villes et villages, nous devrions, en plus des espèces indigènes résistantes au climat, utiliser d’autres espèces qui se trouvaient à l’origine/naturellement dans les régions sèches et chaudes d’Europe, comme dans les Rhodopes. Une liste des espèces recommandées se trouve dans les diapositives et documents de M. Körber (voir téléchargements). M. Körber a également souligné que les avenues mixtes (plusieurs espèces d’arbres dans une rangée/rue) ne sont pas seulement bénéfiques pour la biodiversité, mais sont également plus résistantes aux parasites et les dommages pendant les périodes de sécheresse sont moindres, car les différentes espèces d’arbres réagissent également différemment au stress.

Le deuxième intervenant, le professeur Stefan Schmidt, architecte paysagiste et chef du département « Conception de jardins et de paysages » à l’Institut d’enseignement et de recherche de Schönbrunn (HBLFA) à Vienne, a également attiré l’attention sur le fait qu’il ne peut y avoir de vert (c’est-à-dire de végétation, y compris les arbres) dans les zones urbaines sans bleu (c’est-à-dire l’eau). Comme l’orateur précédent, le professeur Schmidt a clairement indiqué que les arbres jouent un rôle extrêmement important pour rendre nos rues et nos places agréables à vivre, grâce à leurs propriétés de climatisation (ombrage et évaportranspiration). Cependant, pour que les arbres puissent développer toutes leurs fonctions de bien-être (abaissement de la température par l’ombre et l’évaporation de l’eau, filtration de l’air, habitat pour les oiseaux et les insectes, etc.), ils ont besoin d’espace (pour les racines et la couronne), d’un substrat adéquat et d’eau. Le professeur Schmidt a présenté le concept de la ville éponge, qui a été mis en œuvre à plusieurs endroits à Vienne au cours des dernières années. En termes simples, le principe de la ville éponge consiste à placer les arbres dans un substrat poreux qui n’entrave pas la croissance des racines et réduit également les dommages éventuels aux tuyaux et aux câbles. L’eau de pluie peut être ajoutée à l’espace racinaire par le biais de drains ou de « Raingarden ». Les détails et les conseils intéressants se trouvent également ici dans les diapositives de l’orateur et l’enregistrement vidéo du séminaire.

Le dernier intervenant de la soirée, Alexander Borgmann, dit Brüser, paysagiste de l’entreprise Arbor revital à Berlin, a expliqué défis et les restrictions auxquels les arbres sont confrontés au milieu urbain. Qu’il s’agisse du compactage du sol, du manque d’espace, d’eau, de nutriments ou d’air, ou encore des dommages causés aux racines pendant les travaux de construction. Il a ensuite également présenté toute une série de mesures individuelles de revitalisation. Par exemple, les options d’irrigation, l’apport différencié de nutriments, la taille, l’aération du sol et l’échange de substrat. Les interventions parfois très complexes montrent également à quel point il est judicieux de prévoir dès le départ suffisamment d’espace, d’eau, d’air et de substrat de qualité pour les arbres dans les zones d’implantation. Après tout, une plantation d’arbres bien planifiée et correctement mise en œuvre profite aux habitants, à la biodiversité et aux services publics responsables.

Après les présentations, les intervenants, les participants et les représentants du Ministère des transports, du Ministère de l’intérieur et de la Ponts et Chaussées ont échangé leurs points de vue sur le choix des espèces, l’entretien des arbres et les processus de planification. Il a été convenu qu’avant tout, une décision politique pour les arbres dans les zones urbaines est nécessaire et indispensable, et que les responsables doivent être soutenus dans la mise en œuvre avec le bon savoir-faire, le matériel adapté et la liberté de choix.

La série de webinaires est organisée sous le patronage du Ministère de l’environnement, du climat et du développement durable, du Ministère de l’intérieur, du Ministère de la mobilité et des travaux publics, du Ministère de l’énergie et du développement spatial et du syndicat communautaire SYVICOL.

-> Voir ici le programme complet de la conférence

 

 

date de publication: 16.03.2021
Retour