Mobilité
  • Print Friendly


« Méi Vëlo elo » ! Hissons la Nordstad en tête de peloton !

Piquet pour le vélo, le 30 juin 2021 à Diekirch

Les avantages du vélo sont évidents : il est particulièrement adapté aux distances inférieures à 10 km, moins bruyant et moins polluant que la circulation automobile, réduit le stress de chacun, est favorable à la santé, permet de créer des localités vivables et bien plus encore.

Utiliser le vélo dans la Nordstad est en principe très attrayant. Ceci est notamment dû au fait que presque tous les villages sont situés dans la vallée et reliés par une piste cyclable.

Tout cycliste qui souhaite soutenir « méi Vëlo » dans la « Nordstad » est invité à contacter Laure.Simon@pt.lu

Cependant, de nombreuses décisions politiques ne tiennent pas compte des particularités du vélo. Au lieu de créer systématiquement des incitations pour transformer les rues et les places en espaces de vie animés, l’accent est actuellement encore trop souvent mis sur le trafic automobile avec toutes ses nuisances. Il en résulte une sécurité insuffisante pour les cyclistes et des conflits entre cyclistes et autres usagers de la route.

La Nordstad a ainsi encore beaucoup de potentiel pour améliorer l’infrastructure cycliste ! Il est essentiel d’utiliser ce potentiel pour que le vélo, moyen de transport sain et écologique, devienne le compagnon quotidien de toutes les générations.

La Nordstad a besoin d’un réseau de pistes cyclables étoffé et d’une bonne infrastructure qui répondent réellement aux besoins des usagers du vélo dans et entre toutes les localités.A cette fin, la régionale Nordstad du Mouvement Ecologique fait les propositions suivantes :

  1. Un réseau de pistes cyclables étoffé et une bonne infrastructure dans toutes les localités
  • Un développement systématique des voies et zones 30km/h!

Les routes tranquilles limitées à 30 km/h peuvent être empruntées confortablement et en toute sécurité par les cyclistes, c’est pourquoi elles devraient être systématiquement développées dans la Nordstad.

  • La transposition de mesures d’apaisement du trafic sur les axes fortement fréquentés des localités

Sur les routes larges et droites, le trafic motorisé a tendance à ne pas respecter la vitesse de 30 km/h. C’est pourquoi des mesures d’apaisement du trafic devraient être mises en œuvre dans la Nordstad. Toutefois, il est également conseillé de mettre en œuvre des mesures de modération du trafic sur les routes très fréquentées.

Rue de Warken à Ettelbrück

 

  • Le maintien, voire même développement, de l’emprunt en sens inverse des rues à sens unique pour les cyclistes

Il est important que les cyclistes puissent éviter les détours. De plus, les rues à sens unique en sens inverse sont moins dangereuses que celles dans le sens de la circulation où il y a un risque de dépassement par les voitures. Toutefois, aux sorties il doit être clairement visible que les vélos peuvent venir en sens inverse (marquage rouge sur le sol ou petit îlot de circulation en plus de la signalisation prévue).

 

Quartier à Diekirch entre Kluuster, LCD et Friedhaff

 

  • Assurer de bonnes liaisons avec les transports publics

Ni à Ettelbruck ni à Diekirch, la gare est bien accessible par le vélo. En particulier, les personnes qui ne connaissent pas la région se demandent, après leur arrivée en train, comment rejoindre la piste cyclable, bien qu’elle ne soit qu’à un jet de pierre dans chaque cas. Mais même pour ceux qui connaissent la région, la situation n’est pas facile. S’ils respectent strictement le code de la route, ils doivent soit parcourir de longues distances à pied, soit emprunter des routes principales déraisonnables, encombrées et dangereuses pour se rendre sur les pistes ou au centre concerné.

Gare à Diekirch avec mauvais acheminement vers la piste cyclable

 

  • Garantir de bonnes connexions vers les écoles

Bien que plus de places de stationnement pour vélos est actuellement disponible près des écoles, le nombre de bicyclettes n’augmente pas de manière significative. Cependant, les jeunes en particulier devraient avoir la possibilité d’utiliser le vélo dans la vie de tous les jours de manière sportive et flexible et de développer ainsi de bonnes habitudes durables. Il est donc essentiel de disposer de pistes cyclables de qualité et sûres, reliant les écoles aux zones résidentielles et aux transports publics.

LtEtt, Avenue Salentiny avec une bande cyclable étroite sur un trottoir étroit.

 

  • Des chemins partagés mieux signalisés pour les piétons et les cyclistes

Par endroits, des voies partagées pour les cyclistes et les piétons sont inévitables. Toutefois, ces chemins doivent être suffisamment larges et clairement indiqués. Mais même si la largeur du chemin n’est pas donnée, il devrait être possible de les utiliser comme cyclistes sur de courts tronçons, à condition qu’il n’y ait pas de piétons sur le chemin.

Diekirch LCD AB, sur le coin avec la rue de la Brasserie

 

  • Abaissement des trottoirs pour piétons et cyclistes !

Cette mesure est facile à réaliser et augmente la sécurité pour les cyclistes (et aussi pour les chaises roulantes etc.).

Diekirch, trottoir au « Fisellsbréck » dans la « Sauerwiss ».

 

  • L’aménagement de parkings vélos devant/à proximité des bâtiments publics, des restaurants et commerces, des lieux de travail et des arrêts de bus et de train

Pour que le cycliste se sente bien accueilli et que le vélo soit un moyen de transport pratique dans la vie quotidienne comme dans les loisirs, il est nécessaire de pouvoir le garer en proximité et en toute sécurité.

un parking à vélos conçu comme une voiture

 

2. L’aménagement de passages sécurisés pour les piétons et les cyclistes sur les principaux axes routiers

Ceux-ci devraient être situés à des endroits stratégiques afin que les utilisateurs puissent bénéficier de bonnes connexions entre les quartiers résidentiels et accéder au centre-ville et aux pistes cyclables.

 

exemple positif : croisement à la hauteur du McDonald’s d’Ingeldorf.

 

3. L’apaisement du trafic automobile dans les quartiers résidentiels par l’interdiction de circuler sur les raccourcis et chemins détournés

Les raccourcis et chemins détournés attirent le trafic automobile. Ils offrent aux automobilistes un avantage temporel considérable par rapport aux voies de circulation principales et les incitent à rouler en toute hâte à une vitesse excessive, même sur les routes locales qui ne sont pas prévues pour ce type de trafic.

Diekirch „Heemerech“

 

4. Une meilleure signalisation des pistes cyclables

Le cycliste doit être aussi bien informé que possible sur les itinéraires sûrs, ceci autant dans les villages que sur les pistes cyclables. Il est essentiel, que la signalisation soit adaptée à l’évolution des situations.

 

5. Meilleure connexion des villages

  • « Vëloexpresswee Nordstad » (Vision Nordstad 2035 : de Moestroff à Schieren).

Cette route doit être construite et établie le plus rapidement possible. Actuellement, le tracé de la piste cyclable Echternach-Ettelbrück, par exemple, emprunte des chemins très fréquentés par les piétons ou inondés plusieurs fois par an, ce qui les rend peu attrayants pour les cyclistes qui veulent les utiliser quotidiennement.

  • Voies cyclables supplémentaires vers la Nordstad

Les pistes prévues de longue date vers la Nordstad (en provenance de Tandel et Feulen) doivent être construites le plus rapidement possible pour garantir une meilleure connexion des différentes localités.

 

 

6. Révision de l’étude de cyclabilité de la Nordstad (Etude de cyclabilité).

Cette étude a été commandée par le ministère de l’aménagement du territoire en 2019 et constitue une bonne base pour une future refonte du réseau de transport dans les villages, dans le but de réduire le trafic automobile. À cet effet, il est essentiel d’impliquer les citoyens avec leurs compétences en tant que résidents, piétons et cyclistes, tant dans l’analyse de la situation actuelle que dans les propositions d’amélioration.

 

Il s’agit de créer un environnement qui favorise la mobilité active, où les cyclistes et les piétons trouvent leur endroit protégé de la circulation automobile. De plus, une mobilité active entraine une meilleure qualité de vie, une diminution de la pollution atmosphérique et du stress pour tous les habitants et visiteurs de la Nordstad. Un effet secondaire agréable peut également être la réduction de la circulation à l’arrêt. Moins de voitures garées le long des rues signifie également plus d’espace pour les personnes et une mobilité douce.

 

 

 

 

 

 

date de publication: 29.06.2021
Retour