• Print Friendly


Stop TAFTA – Non au Grand Marché Transatlantique

Download(s)

Les accords de libre-échange avec le Canada et les USA : Victoire des multinationales, défaite des peuples.

Une conférence-débat avec Frédéric Viale, mardi 21 juin 2016 à 19h00 au Casino Syndical, salle des fêtes, 63 rue de Bonnevoie, Luxembourg. 

Frédéric VIALE est docteur en droit, et l’auteur du livre “Le Manifeste contre les Accords Transatlantiques”. Il est membre d’ATTAC et du collectif Stop TAFTA. Et surtout, il a lu le texte final du traité de libre échange entre l’UE et le Canada, le CETA, et il en tire des conclusions.

Dans l’esprit des conquêtes démocratiques qui vont des révolutions françaises et américaines à la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, s’est peu à peu mis en place, dans la partie occidentale de l’Europe, un modèle de société. Un modèle, certes inachevé, mais qui a connu de grandes avancées tendant vers la réalisation de l’accès pour tous à la santé, à l’éducation, à la culture, au logement, à l’eau, à l’énergie, aux transports, au travail.

Depuis une trentaine d’années, des accords, négociés par les gouvernements successifs, tant au niveau européen qu’au niveau mondial, ont entrepris de remettre en cause ces avancées. Les traités européens, les accords de l’OMC, les choix du FMI ont tous eu pour finalité de subordonner les droits fondamentaux des peuples au commerce, à la finance et aux exigences des multinationales. La concurrence de tous contre tous, érigée en norme de vie en commun, est l’oeuvre de tous les décideurs politiques au pouvoir depuis plus de trente ans.

Une ultime étape dans la destruction finale de ce modèle de société est sur le point d’être franchie. Avec le soutien de tous les gouvernements de l’Union européenne, une grande négociation a d’abord été menée avec le Canada. Elle est terminée depuis 2014, mais le texte de l’accord (Ceta) n’a pas encore été ratifié. Il a été l’objet d’une révision au début de cette année. Ensuite, une autre négociation est menée depuis la 8 juillet 2013 par la Commission européenne avec les USA (TTIP).

Dans les deux cas, le mandat de négociation, voulu notamment par les gouvernements des pays européennes, dont le Luxembourg est clair : il s’agit de confier la définition des règles au secteur privé. Ainsi les multinationales auront la capacité de remettre en cause nos législations et réglementations dans tous les domaines où elles considéreront que ces normes constituent une entrave à leurs profits : normes salariales, sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales, … Que ces normes soient adoptées au niveau national ou communal, elles seront susceptibles d’être attaquées par les firmes privées.

Comme on l’a fait avec le traité constitutionnel européen, chacun doit s’emparer de ces textes et se mobiliser pour exiger le retrait de tels projets.
Pour les connaître et en débattre, nous avons invité Frédéric VIALE, docteur en droit, auteur du livre « Le manifeste contre les Accords Transatlantiques ». Frédéric VIALE a lu pour nous le texte du traité CETA entre l’UE et le Canada.

 

Organisateur:
STOP TAFTA Luxembourg : http://on.fb.me/1OfnUgX

Co-organisateur:
Plateforme STOP TTIP : https://stop-ttip.org/fr/

 

 

 

 

date de publication: 20.06.2016
Retour