Politique environnementale
  • Print Friendly


Livange, Wickrange… les promoteurs décident de l’aménagement territoire… – où sont les priorités politiques?

Download(s)

1. Comment sera/devrait être le Luxembourg de demain ? Les visions d’aménagement du territoire et d’IVL.

Cela fait pourtant plusieurs années déjà que des objectifs généraux en matière d’aménagement de territoire et aussi de développement durable, devraient garantir un développement harmonieux de notre pays …

2. Wickringen, Livingen… : Symptômes d’une dérive… et, en totale contradiction avec ces visions, la réalité !

3. Projets de Livingen et Wickringen : contraires à tous les principes fondamentaux d’aménagement du territoire, au concept IVL, et aux plans de secteur.

  • Livingen et Wickringen: … ne conviennent pas, en tant que localités à des projets d’une telle ampleur … vu qu’il ne s’agit ni de « lieux centraux » ni de centres régionaux selon les directives de l’aménagement du territoire
  • Wickringen : n’est pas un emplacement approprié pour un nouveau projet immobilier à grande échelle … vu qu’il ne s’agit pas d’une des 39 « communes prioritaires »  en matière immobilière
  • Wickringen et Livingen : ne sont pas adaptées pour accueillir des zones industrielles pour des commerces au détail s’étendant sur de grandes surfaces ….En opposition avec le plan sectoriel « zones d’activités »
  • Wickringen et Livingen. Le mauvais endroit … puisque au lieu d’une densification interne, c’est-à-dire  d’un renforcement des centres urbains existants,  on assiste à une urbanisation de l’espace rural
  • Wickringen et Livingen: les mauvais endroits pour de telles surfaces de vente supplémentaires… vu que cela fait au détriment des centres commerciaux existants au centre ville, c’est-à-dire les pôles de développement centraux de Belval et de la ville de Luxembourg.
  • Wickringen et Livingen vont à l’encontre des objectifs de planification de la circulation… vu que l’augmentation de la circulation individuelle par les centres commerciaux est préprogrammée « en rase campagne »
  • Wickringen et Livingen: incidences douteuses sur le marché du travail

4. L’analyse politique : au lieu de l’aménagement du territoire et du déveoppelent durable : une politique de clocher et de l’instant présent au détriment des générations à venir.

  • Aménagement du territoire et concept IVL: « forget it »! Dans les faits, ce sont les changements de propriété et les promoteurs qui priment !
  • Absence d’une vision d’ensemble en ce qui concerne le développement du commerce de détail
  • Les frais pour la communauté – les bénéfices pour les promoteurs ?

5. Des villes attrayantes à haute urbanisation et des structures commerciales à l’intérieur des villes : (urban living) – l’alternative de l’avenir.

 

Photo: Guy Jallay, wort.lu

 

Date de publication: 15.03.2010
< Retour