• Print Friendly


Fleurs du mois de septembre – Origan et Saliaire

Nos fleurs du mois de septembre ne se rencontreraient probablement pas dans la nature sauvage. Alors que l’origan commun (Origanum vulgare), pousse sur les sites secs, la salicaire commune (Lythrum salicaria) préfère les endroits humides au bord des ruisseaux ou des lacs.

L’Origan commun est originaire du bassin méditerranéen et privilégie les régions chaudes aux sols calcaires. Il peuple les bois clairsemés secs, comme les bois de chêne et pinèdes. On le retrouve également dans les buissons le long des routes, aux lisières de forêt, sur les coteaux ensoleillés et près de haies, ainsi que sur les prairies maigres et pelouses sèches.

Dans le jardin, il pousse spontanément en plein soleil; en période de floraison on le découvre les yeux fermés, en suivant le bourdonnement affairé des insectes.  Les fleurs de l’Origan commun offrent un nectar riche en sucre (jusqu’à 76%) et font le bonheur des abeilles mellifères en particulier. Mais l’Origan commun attire également de nombreuses espèces de papillons – Myrtil, Demi-deuil ou Fadet commun – et de syrphidés. Il peut atteindre une taille variant entre 20 et 70 cm et se multiplie tant par semis que par stolons souterrains. Ses huiles essentielles confèrent à cette plante une odeur aromatique prononcée. L’Origan commun est à la fois une herbe aromatique très appréciée et une fleur durable qui enjolivera tous les bouquets.

Plante des lieux humides, la Salicaire commune peut être trouvée dans la nature, e.a. dans les zones marécageuses, au milieu de roseaux, dans les fossés, aux bords des lacs et étangs, des rivières, des ruisseaux ainsi que des canaux. Mais la Salicaire commune est aussi une belle plante de jardin, durable, qui se développe très bien dans une bonne terre humide et riche, et qui mettra longtemps un accent coloré dans les massifs de vivaces et dans les plates-bandes.

Comme c’est une plante haute (jusqu’à 2 m) et large (jusqu’à 1,5 m), il faut lui réserver assez d’espace. La Salicaire commune s‘épanouit de juin à septembre, chaque inflorescence produisant plus de 100 fleurs. Il est donc peu étonnant qu’une seule plante individuelle puisse produire jusqu’à trois millions de graines. Les pollinisateurs de la Salicaire commune sont surtout les syrphidés, les abeilles et les papillons. Si cette plante est une précieuse source de nectar, elle représente en même temps une nourriture importante pour les chenilles du genre Saturnia.

 

Pour plus d’informations sur nos fleurs du mois et la campagne « En pleine floraison », visitez notre site :

 

 

 

 

date de publication: 01.09.2020
Retour