fr | de | EN

Print Friendly

Nous aménageons un jardin accueillant pour les hérissons – Informez-nous des gestes que vous adoptez pour créer un environnement propice !

 

Des gestes simples pour venir en aide aux hérissons – dans les jardins privés mais également dans les lieux publics communaux :

 

Aménager un jardin sans pesticides

N’utilisez pas de produits chimiques dans votre jardin ! Les produits anti-limaces et autres insecticides détruisent la nourriture de base du hérisson et le rendent malade. Ceci vaut également pour l’engrais chimique. Un jardin biologique offre un environnement idéal au hérisson !

 

 

Aménager un jardin proche de l’état naturel et varié

Ne tondez pas votre pelouse trop rase, et laissez toujours par endroits un morceau non tondu, car notre petit ami insectivore apprécie ces cachettes où il peut se reposer.

Plutôt que de semer un gazon tout vert, optez pour une prairie fleurie aux couleurs multiples qui attirent de nombreux insectes. Vous faites d’une pierre deux coups : d’un côté, une prairie fleurie n’a pas besoin d’être tondue régulièrement et de l’autre côté, elle offre au hérisson un lieu de repos calme et une cachette sécurisée où la nourriture est abondante.

 

Éliminer les barrières et garantir au hérisson la possibilité de circuler librement entre les différents habitats

Les clôtures de tout genre sont pour le hérisson des barrières infranchissables où il peut facilement être pris au piège. Il est dès lors indiqué de laisser des ouvertures propices à son passage de 13x13cm (https://www.hedgehogstreet.org/)
dans les clôtures, grillages et murs pour ses promenades (nocturnes). Au lieu d’ériger une clôture, plantez plutôt une haie.

                                      

Éviter les pièges

Les étangs et piscines à bords abrupts sont des pièges mortels pour le hérisson qui n’arrive plus à en sortir et se noie.
Il est donc indiqué de poser une planche en biais autour des points d’eau créant ainsi une rampe qui permet au hérisson tombé à l’eau d’en sortir de ses propres forces.

 

 

 

Créer des gîtes et offrir des possibilités de refuge

Le hérisson a besoin d’endroits qui peuvent servir de cachettes pour échapper à ses prédateurs. Dans un lieu bien sec, composez-lui un « nid » avec un tas de bois ou de branches et des feuilles où il peut s’installer. La mise en place d’un abri pour hérissons constitue une solution optimale.

 

 

Gare à l’utilisation de machines !

Une des principales causes de mortalité chez le hérisson est l’utilisation de machines : trop souvent, notre petit ami est victime des lames d‘une débroussailleuse ou d‘une tondeuse. Surtout n’utilisez pas de tondeuse-robot dans votre jardin !
Ces machines autonomes sont souvent aussi programmées pour tondre la nuit, alors que le hérisson, qui est un animal nocturne, fait ses rondes. Des tests ont clairement prouvé que ces tondeuses-robots représentent une menace fatale pour le hérisson.

 

Escaliers, grillages, clôtures et filets de culture dans les jardins – les ennemis du hérisson !

Il est vital de laisser des trous de passage dans les grillages, clôtures et murs qui séparent votre jardin de celui de vos voisins. Le hérisson doit pouvoir se déplacer à travers plusieurs jardins, qui constituent ainsi son terrain de chasse et lui permettent de
survivre !  Aussi, un jardin qui se veut accueillant pour les hérissons est exempt de tout filet de protection pour fraises et autres, qui peuvent facilement devenir des pièges mortels.

            

 

Réduire la vitesse et laisser la voiture plus souvent au garage 

La voiture est LE grand ennemi du hérisson. Lors de ses promenades nocturnes, le hérisson a coutume d‘emprunter toujours d’autres voies, ce qui fait que nous ne savons jamais exactement où son chemin croisera la voie publique. Les passages (souterrains) aménagés spécifiquement pour les hérissons ratent dès lors souvent leur objectif.  Laisser sa voiture carrément au garage profite donc le plus à notre ami au dos de piquants. Et si vous êtes en route la nuit, vous faites bien de réduire votre vitesse de croisière (aussi pour ne pas mettre en danger d’autres animaux). La prudence est de mise surtout aux endroits et bords de route plantés de haies !

 

Nous lançons un appel à tous les amis du hérisson pour qu’ils mettent en place des projets concrets en vue de la protection de cette espèce en voie de disparition. Ceci indépendamment du fait que vous soyez une personne privée, une association ou encore une commune.

Les exemples de bonnes pratiques seront montrés sur la présente page internet, dans le bulletin destiné aux membres du Mouvement Écologique et sur Facebook.

Envoyez-nous quelques photos de votre projet par email !