Développement durable
  • Print Friendly


Affaire „Livange“ et stade national de football au lendemain de la décision gouvernementale: Tirer les bonnes leçons au niveau politique!

Download(s)

Le Mouvement Ecologique ne peut que saluer la décision gouvernementale d’abandonner enfin le projet de construction d’un stade national de football à Livange.  Que cette sagesse soit née si tard, serait en fait déplorable, car trop d’années se sont écoulées n’ayant produit que de vains débats. Il est vrai que „l’affaire Livange“ n’aurait pas eu lieu si, d’emblée, les principes élémentaires en matière d’aménagement du territoire avaient été appliqués à la lettre et ce avec la logique qui s’imposait pourtant!

Toujours est-il que le Mouvement Ecologique reste convaincu que le dossier „Livange“ n’est pas clôturé définitivement avec ce mot d’ordre de la part du gouvernement. Trop de questions en effet restent sans réponses, notamment en ce qui concerne les processus de décision dans le dossier etc. .  En outre, il y aurait lieu de tirer des leçons politiques de l’affaire Livange dans son ensemble, pour précisément éviter qu’une „nouvelle affaire Livange“ ne puisse surgir.

La prise de position intitulée „Affaire Livange: 1 an déjà! Quelles leçons pour l’avenir?“, éditée par le Mouvement Ecologique en octobre dernier, avait mis en évidence des instruments concrets à cet effet:

  • le Luxembourg doit enfin permettre le libre accès à l’information, conformément au modèle  du “freedom of information act”, qui est pourtant la norme dans de nombreux pays; 
  • les “codes de déontologie” pour députés et hauts fonctionnaires dont nous discutons depuis des années, doivent enfin être rédigés et faire l’objet d’un débat ouvert;  
  • un débat sur l’orientation du droit pénal luxembourgeois doit être engagé – la notion de „avantage personnel (corruptibilité)“ e.a. doit être réglementée de manière claire et non équivoque;  
  • la possibilité de mettre en place des commissions d’enquêtes parlementaires sans l’accord de la majorité parlementaire doit être donnée;
  • les commissions consultatives (tel le Conseil Supérieur de l’Aménagement du Territoire) doivent être reconnues comme étant de réels acteurs et promues en tant que tel;
  • il est incontournable que le Luxembourg gagne en transparence lors de la conception et de l’attribution de projets d’envergure, et qu’il garantisse un meilleur contrôle des sociétés commerciales.

Si le gouvernement ne prend pas ses responsabilités politiques dans ces domaines à brève échéance, un dossier „Livange II“ sera bientôt à l’ordre du jouer.  La crédibilité politique, qui a été sérieusement ébranlée  avec le dossier „Livange“, ne pourra être rétablie qu’au prix d’une forte implication politique à but réformateur.

En guise de conclusion, le Mouvement Ecologique estime qu’il est du devoir du gouvernement d’établir en toute clarté, et ce afin de faire taire toutes les rumeurs, que le site de Livange ne verra non plus ni outlet, ni autre activité commerciale à l’avenir.

 

Date de publication: 21.11.2012
< Retour