Politique communale
  • Print Friendly


Une nouvelle apparence pour le centre de Mersch

Des centres-villages vivants, au trafic modéré, qui offrent des aires de repos attrayantes, augmentent sans contester la qualité de vie de la communauté.

Néanmoins, le Mouvement Ecologique se propose d’apporter les éléments de réflexion suivants au débat:

Opter pour une nouvelle voie dans le développement urbain:

Il serait tout à fait propice d’adopter une nouvelle approche face au développement urbain, au-delà de toute planification générale, en

  • promouvant le concept de la communauté de construction, c.à.d. permettre et encourager une communauté de citoyens à planifier « son » propre lotissement,  au lieu de laisser ce projet dans les mains des promoteurs. Notons que ce concept trouve l’appui du gouvernement et pourrait être réalisé en tant que premier modèle à Mersch. Il incombera à la commune d’assurer le guidage de ce projet.
  • permettre de nouvelles formes d’aménagement urbain: « vivre sans voiture », « habitations multi-générations », « baux emphytéotiques » etc. sont des concepts prometteurs et constituent une réelle alternative aux « lotissements classiques ». Ces formes d’habitation s’imposent dans le centre de Mersch. La commune devrait adopter une politique qui favorise les maîtres d’ouvrages qui se résolvent à planifier dans cette nouvelle direction.
  • encourager les méthodes de construction écologiques: les nouveaux projets pourraient servir de modèles au niveau énergétique (choix de matériaux écologiques, espaces verts, etc.).

 

Faire avancer le dossier du centre agraire !

A côté de ce projet crucial qu’est le développement du centre-village, il ne faut pas perdre de vue l’importance que revêt le projet du centre agraire, qui connaît
actuellement – malheureusement – une phase de repos. Il est temps que la commune et le ministère compétent informent les citoyens sur l’état du projet. Où en est-il et qu’est-ce qui entrave à l’heure actuelle tout avancement dynamique?

 

Mettre chaque projet de développement dans le contexte du plan d’aménagement global

En fin de compte, chaque projet individuel est marqué par le plan d’aménagement général qui est en élaboration. Il est tout à fait positif que la commune ait impliqué les citoyens, du moins en partie. Néanmoins, il est temps de rendre la participation citoyenne plus concrète et de clarifier les points touchant notamment au développement global de la commune qui est en projet, à l’augmentation projetée de la population, à la promotion de la mobilité douce et des formes de transports publics, à l’amélioration du réseau routier (où seront les zones 30?, quid du projet des zones dites “shared space”, à l’image de la commune de Bertrange p.ex., où les usagers de la route se mettent d’accord sans obéir à des panneaux de signalisation routière ?) … Le moment est venu de discuter en détail de ces questions et de bien d’autres, ensemble avec les habitants-citoyens de la commune.

Les responsables communaux ont par conséquent la chance unique de faire développer des projets – couvrant le coeur de Mersch ainsi que les terrains autour du centre agraire à proximité de la gare – qui sont résolument tournés vers l’avenir et qui pourront servir d’exemples. Les premiers accents positifs étant posés, il s’agira de les transposer à brève échéance, en collaboration avec les citoyens concernés.

 

 

Date de publication: 11.05.2014
< Retour