Protection de la nature Agriculture et Sylviculture
  • Print Friendly


Projet de PAG de la commune de Mamer : intervention du Mouvement Ecologique et de sa section régionale ouest

Download(s)

 

 

Et ceci notamment pour les raisons suivantes :

  • Il est impératif de faire participer les citoyen/nes de la commune à la planification d’une commune et de développer une vision commune pour le développement des différentes localités. Une bonne occasion pour une telle participation est la réalisation de ladite « étude préparatoire » du PAG. Ceci d’autant plus que le PAG prévoit une augmentation très importante de  la population jusqu’en 2020. Malheureusement la commune n’a pas impliqué les habitants, avec comme résultat que les citoyen/nes ne peuvent que s’opposer à tel ou tel plan. Aux yeux du Mouvement Ecologique, on devrait remédier à cet état des choses et mettre en œuvre une participation active de la population. Dans ce contexte devrait notamment être discutée la question « quelle croissance pour notre commune ? »
  • D’autres communes dans la région ouest ont la même intention  que la commune de Mamer pour augmenter massivement les zones résidentielles. Si toutes les communes poursuivaient cette finalité, le mitage du paysage serait irrémédiable.Une concertation régionale est de mise !

  • Malheureusement la discussion sur le PAG se réduit à l’heure actuelle au simple zoning des terrains. Bien que ce zoning est naturellement très important, le PAG a d’autres finalités très importantes qui sont en partie reprises dans l’étude préparatoire. Et notamment assurer la création de pistes cyclables, des espaces verts, des d’espaces de rencontre etc. Il faudrait assurer davantage que ces éléments soient discutés plus en profondeur : il s’agit là en fait d’éléments clés de la qualité de vie dans l’avenir.

  • Et en fin de compte il faudrait analyser davantage les résultats de l’étude d’impact écologique et en tirer le cas échéant des conclusions pour une modification de parties du PAG.

Le Mouvement Ecologique a transmis son point de vue dans le cadre de la procédure dans une lettre détaillée de 9 pages aux instances compétentes. (Voir annexe)

 

Date de publication: 22.11.2012
< Retour