• Print Friendly


Cérémonie officielle de célébration des 50 ans du Mouvement Ecologique – une manifestation hors du commun et une soirée particulièrement réussie!

S’il est vrai que le Mouvement Ecologique n’a pas coutume de chanter ses propres louanges, il n’en demeure pas moins vrai que la cérémonie officielle organisée pour célébrer son cinquantenaire donne lieu à faire exception.

 

Résultat d’un parfait mélange de moments de réflexion, de rétrospectives et de perspectives, d’émotions, de temps forts musicaux, de notes d’humour et d’ironie, mais aussi de grande complicité … cette fête exceptionnelle nous a valu de nombreux compliments, éloges et échos positifs, tant en cours de soirée, autour du Patt et du gâteau d’anniversaire, qu’a posteriori, sous forme d’innombrables courriels à notre adresse.  Nos sincères remerciements pour tous les mots et gestes!

 

Dans une salle archi-comble réunissant 500 personnes, de nombreux représentants du gouvernement et des partis politiques, des administrations et des communes, des syndicats et d’organisations-soeurs, ainsi que de nombreux affiliés (dont bon nombre de membres de la première heure) et sympathisants s’étaient donné rendez-vous.

Blanche Weber, en sa qualité de présidente du Mouvement Ecologique, suivie du président (par intérim) de la Chambre des Députés Gaston Gibéryen et de la Ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg, suivis à leur tour du conseil d’administration du Meco – réuni au grand complet –  étaient les premiers à accueillir S.A.R. le Grand-Duc Henri.

L’entrée du Grand-Duc fut accompagnée d’une version légèrement adaptée du Wilhelmus de  Georges Urwald, suivie d’une interprétation très réussie et captivante – signée Serge Tonnar, ensemble avec Georges Urwaldde Di néi Heemecht.

 

Roland Gelhausen, animateur de talent doté naturellement d’un esprit humoristique rafraîchissant, avait pour rôle de conduire le public à travers la soirée. Grâce à ses gentilles taquineries, aussi envers le Mouvement, les transitions thématiques étaient amusantes et stimulantes.

 

Les différentes présentations médiatiques ont retracé les 50 ans de l’histoire du Mouvement Ecologique – en photos, caricatures, documents et articles de presse, toutefois sans mettre le focus uniquement sur le Meco. L’idée était d’esquisser également les avancements progressifs dans les domaines-clés du développement durable, et de mettre en évidence les défis qu’il échait de relever dans le futur. Sans vouloir prétendre à avoir fourni une image complète des activités, le choix opéré des actions et des prises de position reflétait un passé riche et impressionnant. Car même les membres qui peuvent se prévaloir d’un long engagement au sein du Mouvement Ecologique, se sont montrés ébahis – paff – face à cette multitude et cette diversité qui caractérisent les actions menées au profit de l’écologie. Une chose est certaine : cette présentation a su parfaitement mettre en vigueur qu’une bonne partie du chemin et de nombreux progrès ont pu être réalisés, mais que certains échecs n’ont malheureusement pas pu être évités!

 

Ce fut ensuite au tour de Roland Gelhausen et Alain Adams de jeter un regard – quelque peu différent – en arrière, sur les 50 Joer Mouvement. Leur intermezzo humoristique a révélé les « moments d’imperfection » du Mouvement et mettait le doigt sur les « lubies » de ce(tte) cinquantenaire mouvement-é, permettant à juste titre de les exposer devant le public amusé. Des citations tirées du domaine de la mobilité, qui suscitèrent l’hilarité dans la salle, ont permis de présenter de façon allègre et ironique à quel point les mentalités ont finalement changé au fil des années.

 

La relève fut aussitôt assurée par Serge Tonnar et Alana Birsens, accompagnés de Georges Urwald au piano et de la chorale des étudiants de première du Lycée d’Echternach, avec la chanson « Eng aner Welt », une performance musicale qui s’est soldée par un franc succès.

 

Dans une brève allocution, la présidente du Mouvement Ecologique Blanche Weber retraça ensuite l’engagement de l’association et de ses membres d’un côté et aborda les défis du futur de l’autre côté, résumant que : « plus que jamais, l’engagement s’avère indispensable, et l’engagement porte ses fruits »!

 

Vivement saluée et applaudie par le public, l’allocution de la présidente a débouché sur une séance de messages d’experts et d’homologues de l’étranger, transmis sous forme de courts métrages, qui ont présenté des défis du futur de leur point de vue, affichant e.a. Michael Kopatz ou encore la présidente de Friends of the Earth International. Leurs messages ont placé l’engagement du Mouvement dans un contexte européen et international.

 

S’ensuivit alors une prestation de toute une série de jeunes gens regroupés dans move., acclamés par le public. Leurs messages écrits sur des panneaux étaient une manière très pertinente et convaincante d’exprimer leurs motivations de s’engager, ainsi que leurs rêves d’avenir. Tout comme la chanson entonnée ensuite de concert, accompagnée des sons d’un ukulélé, qui invita le public à participer au chant … .

 

La clôture musicale fut sans doute un des points forts de la soirée: quelque 46 membres de la chorale interculturelle (qui regroupe des réfugiés ainsi que des élèves de première et professeurs du Lycée d’Echternach) sont sortis de l’ombre de l’arrière de la salle pour gagner la scène et chanter « Do you hear the people sing ». Nombreux étaient ceux et celles parmi le public à chanter dès les premières notes de piano jouées par Georges Urwald. Le point culminant étant la traduction luxembourgeoise de Serge Tonnar, e.a. du refrain, et de la version iranienne de ce dernier.

Ce fut LA cerise sur le gâteau, qui suscitait pas mal d’émotions, et le couronnement de la partie officielle de cette soirée de célébration!

 

Pas d’anniversaire sans gâteau … et comme il se doit en pareille occasion avant de boire le champagne: S.A.R le Grand-Duc et la présidente Blanche Weber ont mis la main au couteau pour découper la première tranche.

Une grande partie des invités sont restés pour boire un verre à l’issue de la partie officielle et certains n’ont quitté le Tramsschapp qu’après minuit. Le mix de gens de divers horizons avait stimulé des discussions très animées, qui étaient non seulement centrées sur les développements politiques, mais également sur les sujets qui sont source de complicité et d’intérêt et d’engagement communs.

 

 

Le film qui fut projeté lors de la cérémonie, le montage audio-visuel, les messages transmis par nos amis et confrères à l’étranger, tout comme les réactions des membres de la presse peuvent être téléchargés ici:

 

50 Joer Mouvement Ecologique: cérémonie officielle (5 décembre 2018)

 

Audio-visuel et vidéos

 

Réactions de la presse

 

 

Nous pouvons conclure en affirmant que cette soirée très conviviale et réussie a conféré à tous ceux et à toutes celles qui avaient réservé une suite favorable à notre invitation courage et motivation pour continuer sur la voie de l’engagement. Merci d’avoir participé!

 

Au vu du grand succès qu’a connu cette soirée de célébration du cinquantenaire du Mouvement Ecologique, nous tenons à adresser nos plus vifs remerciements:

  • à la chorale interculturelle, à Serge Tonnar et à Georges Urwald
  • aux humoristes Roland Gelhausen et Alain Adams
  • à l’agence de services créatifs BAMHAUS pour les montages audio-visuels
  • à l’agence LEMON event support pour l’aménagement de la scène, la sonorisation et l’éclairage
  • au Service des Parcs de la Ville de Luxembourg pour la décoration
  • au personnel du Tramsschapp
  • à NATURATA pour leur geste particulièrement généreux dans le cadre du catering
  • à nos fournisseurs, la Boulangerie Scott et les exploitations viticoles Krier-Welbes et Sunnen-Hoffmann

Nos remerciements vont également à l’adresse de

pour son précieux soutien d’une grande partie du programme élaboré dans le cadre du 50ème anniversaire du Mouvement Ecologique.

 

 

50 ans Mouvement Ecologique: Engagement lount sech – Devenez membre!

Leit brauche Visiounen – Visioune brauche Leit

 

Pour vous inscrire cliquez ici! 

 

Chacque nouveau membre reçoit  un « pin ».
Il s’agit d’une réédition d’un pin que Jeunes et Environnement avait distribué dans le temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de publication: 13.12.2018
< Retour